Quand le CPF s’associe au CPA…

En vigueur depuis le 1er janvier 2015, le CPF (Compte Personnel de Formation) a suscité de nombreuses polémiques parfois avérées, souvent amplifiées. D’abord difficile à mettre en place, le dispositif a mis son temps avant de trouver son public. Mais, au fil des mois, ce dernier a finalement su s’imposer. C’est pourquoi, il étend désormais son champ d’action ! Quand le CPF s’associe au CPA …

Fort de son succès, le CPF évolue !

Le CPF vu par Platinium Formation

Comme vous le savez, le CPF (Compte Personnel de Formation) est l’une des meilleures prises en charge financière pour faire évoluer vos compétences professionnelles. Le 31 décembre 2016, plus de 3,6 millions de comptes ont été comptabilisés comme ouverts. Quant aux formations, près de 600 000 formations ont été validées ! Fort de ce succès, le gouvernement a, donc, décidé de faire évoluer le dispositif.

 

 

CPF : les nouveautés 2017 !

La Loi Travail évolue…

À compter du 1er janvier 2017, la Loi Travail a prévu des évolutions notables sur les actions éligibles audit dispositif. À cet effet, les bénéficiaires d’un CPF seront désormais informés de la possibilité de s’adresser à un opérateur du Conseil en Évolution Professionnelle (CEP). Ainsi, ce dernier l’accompagnera dans le cadre d’un Bilan de Compétences. Ce dernier devrait permettre une meilleure mobilisation des heures CPF. Les organismes seront répertoriés sur l’une des listes établies par les Opacif. Lesquelles respecteront scrupuleusement les critères de qualité requis par le décret du 30 juin 2015. En outre, les prestataires devront également être référencés par les financeurs.

Pour les créateurs/repreneurs d’entreprise… 

En parallèle, les actions de formation dispensées aux créateurs ou repreneurs d’entreprise seront prises en charge par le CPF. Dans cette optique, celles-ci consisteront à prodiguer des actions de formation d’accompagnement réalisées dans le cadre d’un parcours voué à l’accomplissement d’un projet de création/reprise d’entreprise. Pour mieux en garantir la pérennité, lesdites actions seront assurées par des organismes ayant une déclaration d’activité. De plus, elles devront respecter les fameux critères de qualité imposés par les financeurs. À noter que lesdites actions ne seront pas éligibles au CPF si elles sont entièrement effectuées ou financées par Pôle Emploi, les Missions Locales, les Cap Emploi et autre APEC. Valorisées par l’opérateur, ce dernier pourra s’arroger le droit de refuser un projet s’il le considère comme non pertinent. Il en va de même s’il constate qu’il est en totale inadéquation avec les compétences du postulant.

Un CPF encore plus avantageux ! 

Dernière évolution et pas des moindres, l’alimentation du CPF sera portée à 48 h/an. En outre, elle sera plafonnée à 400 h (au lieu de 150 h) pour les salariés non titulaires d’un diplôme, d’un titre pro de niveau V enregistré au RNCP ou autre équivalence. À noter que le titulaire du compte, son conseiller CEP ou le financeur devra déclarer remplir lesdites conditions sur le site du CPF (ou CPA). À défaut, le bénéficiaire, ne remplissant plus les conditions requises à cet abondement majoré, cessera d’en bénéficier à compter de l’année civile suivante.

Le CPA, quèsaco ? 

Véritable révélateur d’un parcours professionnel !

2017 verra également le CPF intégrer le Compte Personnel d’Activité (CPA). Pour info, ledit dispositif comprendra le Compte Personnel de Prévention de la Pénibilité (C3P), ainsi que le Compte d’Engagement Citoyen (CEC).

Comme les parcours professionnels sont spécifiques à chacun, la loi de janvier 2017 prévoit ce nouvel outil pratique. Présentée le 12 janvier dernier, cette réforme a pour vocation d’assurer l’évolution professionnelle de tout un chacun. Véritable opportunité, le CPA va permettre de mieux maîtriser son devenir professionnel, et ce, dans un monde en pleine mutation.

Le CPF et ses dérivés !

S’adressant à toutes les personnes âgées d’au moins 16 ans (15 ans pour les apprentis), salariés du secteur privé, les fonctionnaires et agents publics, les demandeurs d’emploi et autres travailleurs indépendants, l’évolution du CPF donne désormais accès à trois comptes sur le site www.moncompteactivite.gouv.fr.

Récapitulatif desdits comptes !

1 — Le Compte Personnel de Formation (CPF) : il recense les droits à la formation acquis par chaque actif conformément à son activité professionnelle.

2 — Le Compte Personnnel de Prévention de la Pénibilité (C3P) : il entre en action dès la première exposition à l’un des facteurs de risque de pénibilité (secteur privé).

3 — Le Compte d’Engagement Citoyen (CEC) : il répertorie toutes les activités de bénévolat et volontariat.

Un véritable tableau de bord professionnel à votre disposition !

En conclusion, chaque personne dispose ainsi d’un véritable tableau de bord personnel lui permettant en quelques clics de visualiser ces trois comptes sur un même espace. Celui-ci assure une meilleure vue d’ensemble sur son passé, présent et avenir professionnel (droits de formations acquis et utilisés, bulletins de salaire dématérialisés, services de conseil en lignes gratuits et autres réflexions sur ses projets professionnels.)

 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer