Label, certification et autre référentiel : 3 gages de qualité pour mieux choisir votre organisme de formation !

Depuis la dernière réforme sur la formation professionnelle, label, certification et autre référentiel sont devenus des gages de qualité. Ces derniers permettent de mieux sélectionner votre organisme de formation dans un secteur ultra-concurrentiel. Pour vous, Platinium Formation vous donne ses astuces pour mieux distinguer une bonne formation d’une mauvaise !

Label & certification = gages de qualité

L’ensemble des partenaires liés au monde de la formation s’accorde à dire qu’il est primordial de mettre en place des critères de qualité face à une offre exhaustive de formations. Une démarche destinée à donner plus de visibilité sur la capacité des organismes à dispenser des formations aux bénéficiaires. Pour tous ceux qui en doutaient encore, la nouvelle loi réglementaire vise clairement à promouvoir les labels et certifications déjà existants. Cette dernière a également pour but inavoué de mieux purger l’ensemble des organismes existants. Ainsi, il convient à chaque organisme de mettre tout en œuvre pour mieux se différencier dans un secteur très compétitif. En outre, chaque signe distinctif répertorié par le CNEFOP (Conseil National de l’Emploi, de la Formation et de l’Orientation Professionnelles) a pour vocation d’être un gage de qualité de formation.

Cette réglementation doit non seulement contribuer à la déconcentration des organismes, mais aussi à faciliter la libre concurrence et l’innovation pédagogique dans un climat de confiance. À cet effet, il a donc été décidé qu’il était louable d’informer les acheteurs sur les critères à prendre en compte pour mieux choisir sa formation. La démarche n’est pas obligatoire, certes, mais elle est vivement recommandée ! 

Nouvelle réglementation, nouvelles adaptations

La loi du 5 mars 2014, relative à la formation professionnelle, a contraint les organismes de formation à se distinguer les uns des autres par le biais de l’obtention d’une certification, d’un label ou autre référentiel. En agissant de la sorte, l’État oblige ainsi les nombreux partenaires concernés (les régions, le Pôle Emploi, l’AGEFIPH, les OPCA et autres OPACIF) à s’assurer de la qualité des formations dispensées. Comme vous pouvez vous en douter, les centres de formation mettent tout en œuvre pour décrocher ces distinctions. Celles-ci leur permettront non seulement d’être référencés parmi les meilleures structures de formation, mais aussi de mieux répondre aux critères d’appels de marché.

Et pour cause, ladite labellisation est sérieusement prise en compte par le CNEFOP. Elle permet ainsi de développer une certaine crédibilité dans le monde de la formation. Pour ce qui est des organismes financeurs, ils ont la lourde tâche de mettre à disposition non seulement des formateurs, mais aussi des entreprises et du public, l’ensemble des informations sur les outils, les pédagogies et autres indicateurs. Ces derniers permettent de faciliter l’appréciation de la qualité des formations prodiguées. Mais, il s’agit là d’un travail de longue haleine ! Les responsables respectifs des organismes paritaires ne cachent pas la complexité du projet en parlant d’organisation tentaculaire en forme « d’usine à gaz ». Pour autant, lesdites grilles d’évaluation devront être disponibles au plus tard le 1er janvier 2017. 

Comment mieux choisir son organisme de formation ?

Six points précis (auxquels Platinium Formation est très attachée) sont à retenir pour mieux s’assurer de la qualité des actions de formation continue :

  • Identifier les objectifs de formation, et ce, sans oublier son adaptation au public concerné.
  • Adapter les dispositifs d’accueil, le suivi pédagogique et l’évaluation des stagiaires.
  • S’assurer d’une totale adéquation entre l’offre de formation et les moyens pédagogiques, techniques et d’encadrement déployés.
  • Qualifier et former de façon continue le personnel formateur.
  • Mettre en place les conditions globales d’information du public sur l’offre de formation, ses délais et les résultats obtenus.
  • Prendre en compte les appréciations rendues par les stagiaires.

Une réforme qui tombe à pic !

Dans notre pays, les dernières démarches de qualité dans le secteur de la formation professionnelle remontent aux années 1980. De nos jours, aucune d’entre elles n’est obligatoire. Elles ont plutôt été laissées au libre arbitre des nombreux prestataires. Un état de fait qui permet de favoriser l’instauration d’un climat de confiance entre les différents partenaires. De plus, il permet aussi de garantir la qualité du service rendu entre l’offreur et l’acheteur de formation.

À titre indicatif, CentreInffo publie sur son site les différents types de normes existantes s’appliquant à la formation professionnelle continue. Vous pourrez ainsi constater que les normes dans la formation professionnelle sont nombreuses et délivrées par l’organisme AFNOR. Elles justifient chacune de la pertinence d’une pédagogie, des moyens et autres actions mis en œuvre autour de la formation. Sachez que la norme NF214, dont est bénéficiaire Platinium Formation, garantit la conformité de ses procédures de formation, la conception de ses programmes et le suivi de ses stagiaires.

 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer